Communiqué de presse, pilote AP-HP/ARS

LANCEMENT D’UNE EXPÉRIMENTATION POUR FLUIDIFIER LE TRANSFERT DE PATIENTS DEPUIS LES URGENCES

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris lance une expérimentation de six mois sur la fluidification des transferts de patients depuis les urgences vers les services d’aval. Grâce à une application développée par la société RECARE, cinq services d’urgences de l’AP-HP pourront envoyer des demandes de transferts aux services concernés simultanément, permettant une prise en charge plus rapide et efficace du patient. Cette expérimentation est financée par l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France dans le cadre de la convention DATOS ARS/AP-HP et du plan régional Zéro brancard dans les services d’urgence pour les patients en attente d’hospitalisation.

L’expérimentation concerne cinq services d’accueil d’urgences d’hôpitaux AP-HP : Lariboisière, Bichat, Beaujon, Saint-Louis et Antoine-Béclère. Ils pourront envoyer des demandes numériques de transfert aux services proches géographiquement, volontaires et enregistrés sur la plateforme RECARE, de gériatrie, cardiologie, neurologie et orthopédie avec lequel le SAU a l’habitude de travailler qu’ils soient situés dans les hôpitaux de l’AP-HP, privés ou ESPIC. Les cellules de gestion des lits de l’AP-HP sont également amenées à jouer un rôle central dans la gestion et le suivi de ces demandes en lien étroit avec les services.

L’objectif de cette expérimentation est d’aider les services d’urgences à hospitaliser les patients dans les plus brefs délais et dans les meilleures conditions dans les services d’aval les plus adaptés à l’état de santé du patient.

Le dispositif expérimenté repose sur un outil numérique qui a vocation à remplacer les appels multiples effectués par les équipes du SAU pour rechercher un lit d’aval pour leur patient. L’outil numérique, développé par la société RECARE, doit ainsi permettre un gain de temps pour les services d’urgences avec le remplissage d’une demande unique de transferts envoyée simultanément aux services d’aval pouvant potentiellement l’accueillir et d’optimiser l’adéquation des besoins avec les moyens disponibles.

Au terme des six mois d’expérimentation, une évaluation sera réalisée pour mesurer les bénéfices de la solution pour le patient, les services d’urgences et les services d’aval.

L’AP-HP dispose de 25 services d’urgences générales – 17 adultes et 8 enfants – et de services d’urgences spécialisées. Les urgences spécialisées concernent la maternité et la gynécologie, les mains, l’ophtalmologie, les urgences céphalées, les dents, la dermatologie et l’ORL (nez, gorges, oreilles). En 2019, l’AP-HP a accueilli près de 900 000 patients adultes dans ses services d’accueil d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOUS SOUHAITEZ CRÉER UN COMPTE POUR VOTRE ÉTABLISSEMENT ?

Contactez-nous et nous vous ajouterons à notre réseau !

Contactez-nous