Faciliter l’hospitalisation des patients

Trouver un lit d’hospitalisation : le contexte

En 2019, 12.4 millions de patients ont été hospitalisés en MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique), dont 7.1 millions de patients en hospitalisation complète.

Cette hospitalisation peut se faire de manière directe (le patient est adressé vers un service précis par un médecin de ville), ou à partir d’un service d’accueil des urgences. Dans les faits, 60% des tentatives d’hospitalisation directe par les médecins généralistes sont un échec, aboutissant à adresser les patients aux urgences dans le but d’obtenir un lit d’hospitalisation.

Malgré l’augmentation du nombre de passages aux urgences hospitalières, on constate une baisse du nombre de lits d’hospitalisation complète dans les hôpitaux français (diminution de 5,4 % entre 2012 et 2019).

Lorsque l’on sait que 20% des passages aux urgences sont suivis d’une hospitalisation, il est aisé de comprendre les difficultés rencontrées par les soignants pour trouver des lits d’hospitalisation aux patients. Ces difficultés conduisent ainsi parfois, après de multiples appels, à un transfert dans un autre établissement (12% des hospitalisations).

Trouver un lit d’hospitalisation : les obstacles

Quel que soit le praticien souhaitant adresser un patient (médecin de ville et notamment d’EHPAD, rapatriement sanitaire, urgentiste, praticien souhaitant un transfert entre services de MCO), ce dernier rencontre de nombreux obstacles à la recherche de lit d’hospitalisation. Aussi bien pour un transfert entre la ville et l’hôpital, qu’au sein d’un même hôpital, ou entre deux établissements différents.

Les causes sont pourtant bien identifiées :

–      l’absence d’interlocuteur compétent disponible : en l’absence d’annuaire exhaustif recensant les différents services d’aval, avec des lignes dédiées aux admissions, il s’avère difficile d’organiser une hospitalisation directe.

–      l’absence de place disponible : l’absence de visibilité en temps-réel sur la disponibilité des lits dans les services d’aval, conjuguée à la tension hospitalière permanente, contribue au fréquent échec des demandes d’hospitalisation.

–      le manque d’information sur les caractéristiques du service d’aval : la typologie de patients et de pathologies pris en charge, le plateau technique à disposition, les ressources humaines et sociales …

Trouver un lit d’hospitalisation : les solutions

Il paraît toutefois possible de fluidifier la recherche de lit d’hospitalisation, notamment en digitalisant cette démarche afin de la standardiser.

Une solution idéale associerait :

–      La sélection automatisée de services d’aval adaptés aux problèmes médico-sociaux du patient.

–      Une visibilité en temps-réel de la disponibilité des lits pour le bon patient.

–      Un envoi automatisé des demandes d’hospitalisation vers les services susceptibles d’accueillir le patient.

–      Une ergonomie adaptée aux échanges instantanés entre praticiens (ex : application smartphone).

–      Une sécurit